La cuisine roumaine, bien qu’elle soit souvent critiquée pour l’ignorance des principes d’une nutrition saine, puisqu’on y emploie largement de la matière grasse, du sel et de la chair à saucisse, est tout simplement appétissante. La vigueur typique des repas traditionnels reproduit l’énergie hédonistique du peuple roumain concernant leur repas de chaque jour.

Il y a beaucoup d’influences étrangères qui ont modelé, à travers le temps, l’identité de la cuisine roumaine. Ainsi, le Grecs, les Turcs, le Russes, les Bulgares et les Hongrois ont contribuee à la formation des plats traditionnels roumains. Cependant, afin de goûter les saveurs et aromes authentiques de cette gastronomie particulièrement vigoureuse et appétissante, les visiteurs devraient choisir les régions dans lesquelles, par le tourisme rural, ils peuvent obtenir une perspective agréable des secrets de la cuisine roumaine et ses produits.

De l’autre côté, il y a en Bucarest beaucoup de restaurants qui peuvent satisfaire la curiosité culinaire d’un étranger. À part des délices traditionnels à goûter, les touristes qui n’ont pas envie d’expériences gastronomiques, pourraient rester fideles à la routine de leurs préférences culinaires habituelles, parce que la ville est pleine de restaurants dans lesquels on honore la cuisine internationale, avec un accent sur les spécialités françaises, italiennes, chinoises, indiennes et américaines.

Plats traditionnels roumains

Chiftele

Chiftele (pluriel de chiftea) sont de larges boulettes de viande, frites, épicées abondamment à l’ail et herbes traditionnelles (aneth, persil), du sel et du poivre. On peut les manger comme telles ou marinées en sauce tomate à purée ou riz comme garniture. Elles sont souvent faites de la viande de porc, mais il y a aussi des variations de bœuf ou poulet.

Mititei

Faits d’un mélange de viande hachée de porc, bœuf et agneau, les mititei sont les rouleaux grillés préférés du peuple roumain. Les touristes témoigneront la popularité de ce plat pendant leurs promenades en Bucarest, parce que tous les lieux qui servent des repas, des restaurants discrets, stands dans des marchés en plein air aux restaurants prestigieux, incluent des mititei dans les menus. D’habitude, les mititei sont mangés trempés considérablement dans de la moutarde et au pain. Bref, il s’agît d’une spécialité simple mais gratifiante que les touristes dont l’appétit est fort ne doivent pas manquer.

Toba

Toba est une spécialité préparée traditionnellement pendant la saison des fêtes de Noel. Il s’agît d’un mélange d’organes de porc, peau de porc, oreilles, matière grasse et aspic, emballés dans l’estomac du porc et ensuite cuits à feu doux. Puis, le produit est laissé sécher et mangé à la moutarde, cornichon ou dans de divers autres accords.

Drob

Drob est un plat de Pâques, décrit le meilleur comme haggis d’agneau, mais, au lieu d’être cuit à feu doux, il est préparé dans un four. Il contient un mélange d’organes d’agneau bouillis en préalable, oignon et herbes, et occasionnellement des œufs durs entiers. On peut y ajouter de diverses légumes ou sauces somme garnitures.

Tochitura

Tochitura est préparé aussi traditionnellement pour le Noel. Il s’agît peut-être d’un des plats roumains les plus scandaleux, au moins du point de vue d’un diététicien capricieux. Le plat contient la viande d’un cochon récemment abattu (occasionnellement, on peut y ajouter de divers organes), frite dans une casserole dans la matière grasse du cochon. Souvent, on mange ce plat aux œufs au plat, telemea (fromage caillee en saumure) râpé, saucissons et mamaliga (polenta). On recommande fortement l’ajout de cornichon.

Sarmale

Sarmale sont du chou farci. La farce est de la chair à saucisse (bien qu’il y ait une option vegetarienne aussi), et au lieu du chou on peut mettre des feuilles de vigne ou meme des feuilles d’oseille. Afin de manger les sarmale dans les règles, on recommande que les touristes commandent de la mămăligă et de la crème.

Ardei umpluti

Les poivrons farcis sont très similaires aux sarmale, à savoir, la farce est presqu’entière la même. La seule différence est «l’emballage» : au lieu du chou, il s’agît de poivrons.

Zacusca

Zacusca est un mélange d’aubergines, courgettes, oignon, tomates, champignons et poivrons. D’habitude, on la mange au pain ; c’est un «aide» pour les végétariens qui cherchent une option dans les secrets de la cuisine roumaine. On peut manger zacusca juste après sa cuisson ou on peut la conserver et la manger pratiquement l’année entière.

Ciorba

Ciorba est un terme général qui traite d’une gamme large de soupes aigries au jus de citron, vinaigre ou, plus habituel, bortsch (bors en roumain). Souvent, ciorba inclut un mélange de légumes (pommes-de-terre, tomates, carottes, oignons, céleri, poivrons) et d’herbes, et, en fonction du type de ciorba dont il s’gît, elle peut inclure aussi des haricots, de la viande (porc, poulet ou bœuf), du poisson, du riz et un type de nouilles (tăietei) (nouilles traditionnelles de pâte dure). Ciorba de burtă (soupe de tripe) est une des préférées des habitants, bien qu’elle soit cuite de manière assez différente de celle décrite ci-dessus. On la mange à la sauce à l’ail, à la crème et au vinaigre.

Răcitura

Răcitura, aussi piftie, est préparée aussi d’habitude pendant la saison des fêtes d’hiver. Elle peut être faite de poisson, poulet ou bœuf, mais plus souvent de porc ; assaisonnée aux légumes et beaucoup de l’ail. Le plat est bouilli en eau, ensuite il est laissé à gélifier à basse température.

Saramura

Saramura est une spécialité à poisson grillé ou frit, mariné dans une sauce à saumure. C’est juste la saumure qui donne la saveur spéciale de ce plat. À part du sel et de l’eau, la saumure a aussi de la sauce tomate et elle est assaisonnée au poivre et herbes aromatiques (d’habitude thym et basilic). On recommande aux touristes à manger la saramura avec de la mămăligă, de la manière des roumains.

Desserts traditionnels roumains

Cozonac

Cozonac est un type de pain doux fait de pâte au levain. Il est aromatisé finement à la vanille ou au rhum et, pour un ajout spécial, on y met du citron râpé ou écorce d’orange, raisin sec, loukoum, (rahat, en roumain), cacao et noix. Traditionnellement, on le prépare au Noel et au Pâques.

Baklava

Les touristes grands amateurs de sucreries réjouiront toujours d’un dessert copieux de baklava. C’est vrai, ce dessert est né dans la cuisine turque, mais comme il est très populaire parmi les Roumains, il peut être goûté comme une spécialité locale. Le baklava est fait de pâte à filo aux noix et saucé dans une sauce riche au miel ou sirop.

Mucenici

Préparés et mangés strictement le 9 mars, lorsque les Roumains célèbrent la fête des 40 martyres, les mucenici sont fait de pâte douce au levain et cuite (ou bouillie), glacée au miel et noix. Le dessert est modelé dans un 8, ce qui est à retenir.

Boissons et vins traditionnels roumains

Vins

La Roumanie est un producteur majeur de vins ; bien qu’elle ne soit pas aussi réputée que les régions viticoles de la France ou de l’Italie, elle étale pourtant quelques vins de haute qualité. Rouge ou blancs, les vins roumains peuvent s’accorder avec un repas vigoureux dans un des restaurants de Bucarest. Les Fetească, Tămâioasă et Grasă sont préférables. Cependant, les meilleurs restaurants de Bucarest peuvent accueillir toujours les clients avec des gammes raffinées de vins au renom international.

Țuica

Țuica est définie comme une eau-de-vie de prunes, produite en Roumanie dès siècles. C’est une boisson largement appréciée par les roumains qui, apparemment, ont développé une tolérance étonnante à la concentration haute d’alcool de cette boisson. Cependant, on recommande aux étrangers qu’ils la boivent en modération. Les versions régionales de tuica sont palinca (en Transylvanie), rachiu, slibovit? et sec?ric?. Visinata est une autre spécialité à alcool, faite de rachiu, griottes et sucre. La visinata garantit faite à la maison garantie l’authenticité de la recette traditionnelle.

Socata

Socata est une boisson douce non-alcoolisée faite d’inflorescence de sureau, eau, sucre et levure. Si on la laisse longtemps à fermenter, elle peut atteindre une concentration considérable d’alcool, mais, en fin de compte, il s’agît d’une boisson fraîche unique à ne pas manquer lorsqu’on cherche les coins secrets de la cuisine roumaine.

Bière

Il y a quelques marques roumaines de bière que les touristes curieux peuvent goûter, bien que, d’habitude, elles n’égalent pas la popularité des marques internationales. Les marques nationales réputées sont Ursus, Timisoreana, Silva et Bergenbeer, pour n’en nommer qu’une part. Cependant, lors de l’exploration des restaurants et bars locaux, les visiteurs devraient goûter les bières faites à la maison dans ces lieux.

Où manger à Bucarest

Il y a beaucoup de restaurants à Bucarest. Des lieux discrets aux restaurants élégants, les endroits dans lesquels on peut prendre un repas dans la capitale de la Roumanie satisferont tous les types de préférences culinaires. Ainsi, qu’il s’agît des spécialités internationales ou des plats traditionnels roumains, les restaurants, bistros, cafés, pizzérias et kiosques de Bucarest s’accordent à tous les goûts et poches.

Caru’ cu Bere

Caru’ cu Bere (dans une traduction libre, la Charette à bière) est peut-être un des restaurants les plus stylés de Bucarest. Ce n’est pas seulement les repas qui recommandent Caru’ cu Bere comme alternative supérieure ; il s’agît aussi de la position et de l’atmosphère générée. Ainsi, Caru’ cu Bere est situé dans le quartier historique de la ville et il étonne par une structure architecturelle belle et par de riches décorations intérieures. On organise beaucoup de programs de divertissement chaque jour, incluant des danses et de la musique chantée par des spécialistes.

Une part consistante du menu est dédiée à la cuisine traditionnelle roumaine, honorant de cette manière le désir des clients d’avoir une occasion de goûter les plats roumains les plus exquis. La bière faite à la maison est aussi une chose à essayer.

Nom:
Caru’ cu Bere
Adresse:
5, Strada Stavropoleos, Bucarest, Roumanie
Téléphone:
0040 021 3137560 / 0040 0726 282373
Site web:
www.carucubere.ro
Horaire:
Du lundi au jeudi, dimanche: 8h à 12h, les vendredis et samedis: 8h - 2h

Restaurant Poem

Le Restaurant Poem est une des restaurants les plus élégants de Bucarest. Cet aspect se voit dans les prix et dans les plats appétissants qu’on peut y manger. Les clients ne devraient anticiper que d’élégance et d’éclat s’ils décident de dîner au Restaurant Poem. La cuisine centre sur des spécialités méditerranéennes, françaises et asiatiques, mais on peut y goûter d’autres saveurs internationales aussi. Sur demande, les chefs spécialisés du restaurant peuvent préparer des spécialités qui ne sont pas incluses dans le menu, ce qui est toujours rassurants pour les clients plus délicats.

Ce restaurant, qui a cinq aires stylées, est aussi disponible pour l’organisation de divers événements privés ou corporatifs. On recommande appeler aux réservations.

Nom:
Restaurant Poem
Adresse:
23-25, Aleea Suter, Bucarest, Roumanie
Téléphone:
0040 021 3363377
Fax:
0040 021 3363736
Email:
info@poemrestaurant.com
Site web:
www.poemrestaurant.com

La Mandragora

La Mandragora est une autre option pour ceux qui veulent dîner en style. L’ambiance, qui est élégante et éclatante, est parfaite pour boire en savourant des cocktails ou se relâcher dans le salon de La Mandragora. En ce qui concerne le restaurant propre, les clients réjouiront d’authentiques œuvres d’art culinaire. Le chef allemand engage ses talents et son imagination afin de créer les plus exquis plats. La Mandrgora a gagné une réputation spéciale parmi les restaurants élégants de Bucarest.

Comme la plupart des restaurants haut de gamme de Bucarest, on recommande se faire de réservations. À retenir que le restaurant est fermé les dimanches.

Nom:
La Mandragora
Adresse:
29, Strada Mendeleev, Bucarest, Roumanie
Téléphone:
0040 021 3197592
Site web:
www.lamandragora.ro

Uptown Restaurant

Uptown Restaurant est une présence relativement neuve sur la scène des restaurants locaux de Bucarest. Pourtant, il a réussi devenir très populaire dans une période brève, partiellement grâce à sa position dans une zone sur la sellette (dans la célèbre zone Dorobanti de Bucarest). L’ambiance et les services excellents transforment le lieu dans une zone idéale pour les réunions d’affaires, ainsi que pour les dîners romantiques.

Il est difficile d’étiqueter la cuisine, mais on peut distinguer les influences méditerranéennes et asiatiques. La chose certaine : aucun plat ne manque d’élégance et de finesse, ce qui est, bien sûr, une joie pour le plat appétissant et pour les yeux. Veuillez, s’il vous plaît, faire des réservations.

Nom:
Uptown Restaurant
Adresse:
2, Strada Rabat, Bucarest, Roumanie
Téléphone:
0040 021 2314077
Fax:
0040 021 2301360
Email:
reservation@uptown.ro
Site web:
uptown.ro

Bistro Ateneu

Bistro Ateneu n’est pas nécessairement un restaurant stylé ; il n’est pas le choix le plus élégant. Cependant, Bistro Ateneu est une option recommandable, parce que l’ambiance a un je ne sais quoi pittoresque unique. L’atmosphère est générée par les éléments décoratifs intérieurs plutôt vieux qui, en première instance, pourraient même faire fuir la clientèle qui ne connaît pas le lieu.

Pourtant, le menu, qui inclut des plats d’origine traditionnelle roumaine, et aussi un accent faible sur les spécialités internationales, valent être goûtés. En outre, le restaurant est loin d’être un des lieux chers de Bucarest, ce qui est, de nouveau, un aspect encourageant.

Nom:
Bistro Ateneu
Adresse:
16, Strada Gh. Manu, Bucarest, Roumanie
Téléphone:
0040 021 2127788
Site web:
www.bistronet.ro
Haut de la page