Lorsqu’on le compare avec tous les autres palais de Bucarest, le Palais Cotroceni tient le plus consistent appareil historique. Le palais qu’on voit aujourd’hui a été construit en 1888, par ordre du Prince Carol I, qui a chargé Paul Gottereau de construire une résidence royale, ce que celui-ci a fait, prêtant à la structure un gracieux style classique vénitien. Cependant, une part significative de l’histoire du Palais Cotroceni remonte aux temps antérieurs à la construction du palais propre.

En 1679, le Prince Șerban Cantacuzino a commandé la structure d’un ensemble religieux fait d’un monastère, une église et des structures adjointes (un travail achevé deux années plus tard), lei lieu choisi par lui étant l’ancienne Colline de Cotroceni. Constantin Brâncoveanu a poursuivi ses efforts, en principal parce qu’il aimait les séjours au monastère. Alexandru Ioan Cuza, le premier Prince de la Moldavie et Valachie unifiées, a été aussi enchanté par les étés passés au monastère de Cotroceni. Jusqu’au règne de Prince Carol I, l’ensemble religieux s’était déjà dirigé vers la construction d’une résidence princière. Carol I a utilisé la résidence, mais il a décidé qu’un autre lieu plus brillant devait remplaçait l’ancienne structure; c’est pourquoi il a commandé le commencement des travaux en 1888. L’aile de nord du palais et d’autres structures adjointes n’ont été ajoutées que plus tard, étant construites selon les desseins de Grigore Cerchez. Vers la fin du XIXème siècle, le Palais Cotroceni est devenu la résidence du Prince Ferdinand et de la Princesse Maria.

Le séisme qui a fait le Bucarest vaciller en 1977 a affecté le Palais Cotroceni aussi. Pourtant, une des pertes majeures de l’ensemble architecturel originel est la démolition du monastère historique construit par Șerban Cantacuzino. Le monastère a été démoli par ordre de Nicolae Ceausescu, en 1984, lorsque les travaux de construction du Palais du Parlement avaient commencé en Bucarest.

À présent, le Palais Cotroceni est le siège de la présidence roumaine et il a eu cette fonction dès la fin de la Révolution de 1989. Il est aussi le siège du Musée Cotroceni. Contrairement au Musée, qu’on peut visiter exclusivement sur demande et en faisant des réservations, le palais propre est accessible aux visitateurs strictement lorsque le président le décide (d’habitude, une fois par année).

Nom:
PalaisCotroc eni (Palatul Cotroceni)
Adresse:
1, Blvd. Geniului, Bucarest, Roumanie
Téléphone:
0040 021 317310
Site Web:
www.muzeulcotroceni.ro

1, Blvd. Geniului, Bucharest, Romania

Haut de la page