Malgré son nom, le Palais des Téléphones n’est pas une structure classique de palais. Son contour architecturel et ses éléments décoratifs n’encouragent pas les visiteurs de le considérer un palais. Cependant, somme toute, la structure a le nom de palais en principal grâce à sa monumentalité. Pour les éléments architecturels spécifiques, on doit mentionner que certains traits Art Déco dominent la structure. En outre, le Palais des Téléphones a été le premier édifice à squelette métallique de la Roumanie, ce qui est, de nouveau, un repère important.

En effet, construit entre 1929 et 1934, le Palais des Téléphones s’est remarqué, jusqu’aux les années 1970s, comme repère de l’horizon urbain du Bucarest, dominant l’entier paysage architecturel de la ville. Tenant plus de 52 mètres d’hauteur, il a été pendant des décennies, l’édifice le plus haut de la capitale de la Roumanie et la première structure représentative en style gratte-ciel du pays ; sans surprise, parce que l’équipe d’architectes chargée de la planification et construction de la structure était faite de spécialistes (tels qu’Edmond van Saanen Algi et L.S. Weeks) qui avaient de l’expérience dans les styles architecturels à la mode à l’époque, proéminents dans des villes telles que New York.

Le Palais des Téléphones est situé sur la Voie de la Victoire (Calea Victoriei) et il est le siège de Romtelecom (une de compagnies de communications les plus importantes et les plus anciennes de la Roumanie).

Nom:
Palais des Téléphones (Palatul Telefoanelor)
Adresse:
37, Calea Victoriei, Bucarest, Roumanie

37, Calea Victoriei, Bucharest, Romania

Haut de la page