Sans doute, le Parc Cismigiu est un des objectifs touristiques principaux de Bucarest. Le parc occupe 17 hectares, et, à part d’être considéré le jardin le plus beau de Bucarest, il a aussi une position centrale dans la ville. La partie de sud est bordée par le Boulevard Regina Elisabeta, tandis que la partie de nord est délimitée par la Rue Știrbei Vodă. La rue Schitu Măgureanu occupe la partie d’ouest, tandis que la Rue Brezoianu marque la partie d’est du Parc Cismigiu. Le parc est accessible par quelques entrées distribuées sur chacune des rues qui l’entourent, moins sur la Rue Brezoianu.

L’histoire du Parc Cismigiu commence en 1779 lorsque le prince de la Valachie à l’époque, Alexandru Ipsilanti, a ordonné la construction de deux puits afin d’augmenter l’alimentation à l’eau courante de la ville. Ceci a été une phase préparatoire du futur parc, parce que l’aménagement d’un parc propre n’a pas été l’intention des autorités à l’époque. Cependant, le nom du parc à présent date de cette époque-là, dérivant du titre du représentant officiel chargé de surveiller la fonctionnalité des puits, un certain Dumitru Siulgi. En outre, le lac à l’intérieur du parc, autrefois le Lac de Dura le Commerçant (Dura Neguţătorul), commence être appelé le Lac Cismigiu.

Ce n’était qu’en 1830 que General Pavel Kiseleff a ordonné la construction d’un parc public sur le lieu du lac, qui, à cette époque-là n’était qu’une source de péril pour la santé publique. L’initiative du général n’a été matérialisée que 17 années plus tard, par ordre du Prince Gheorghe Bibescu, qui a chargé Wilhelm Mayer et Franz Harer d’exécuter le travail. Barbu Știrbei a poursuivi les plans de son prédécesseur, ainsi qu’en 1852 les premiers travaux de construction ont été initiés.

Le parc a été inauguré officiellement en 1854. Depuis cette année-là, il est un des préférés des habitants de la ville. En effet, le parc est un refuge excellent pendant les jours torrides d’été et, puisque le Lac Cismigiu gèle en hiver et il est transformé dans une patinoire en plein air, il peut être considéré une opportunité de loisirs l’année entière. En se promenant sur les allées du parc, les visiteurs peuvent voir des attractions comme le Cercle des Ecrivains (qui offre la possibilité d’admirer les bustes des écrivains classiques les plus importants de l’histoire de la littérature roumaine), le Cercle Romain, un mémorial construit en l’honneur des soldats français qui sont morts pendant la Seconde Guerre Mondiale, beaucoup de statues, un pont et même le premier kiosque à journaux construit dans la capitale.

La qualité du temps passé dans le Parc Cismigiu est augmentée aussi par la vue générale : de la verdure riche, des parterres, le lac constamment traversé par des bateaux (à louer du dock) en été. Si les visiteurs ne veulent pas voir les allées ombragées du parc, ils peuvent se relâcher sur un des bancs ou aller au restaurant historique dans le parc, Monte Carlo, un lieu qui date du début du XXème siècle, restauré après la Seconde Guerre Mondiale.

Nom:
Parc Cismigiu (Parcul Cişmigiu)
Adresse:
Blvd. Regina Elisabeta, Bucarest, Roumanie


Haut de la page